Entrer dans un monde de coopération, de Christine MARSAN

               Entrer dans un monde de coopération : Notes de lecture

Objectif de l’essai : rendre le changement de paradigme actuel plus compréhensible.

1. Sommaire de l’ouvrage

  1. Introduction : le choix d’une analyse symbolique

 

  1. Notre société en mutation

Propose différentes grilles de lectures de la mutation : physique, sociologique, anthropologique.

  1. Un lent chemin vers la conscience et la paix

Analyse la conscience et la culture de la guerre en opposition à la nouvelle culture de la paix (et ses nouvelles valeurs).

  1. Quels sont les ingrédients pour un nouveau monde

Propose une lecture des différents domaines de la mutation : modèle, démocratie, gouvernance globale.

2. Analyse

L’ouvrage est conçu selon un mode itératif et non linéaire, miroir de la Transition. L’auteure présente le 11 septembre comme origine des crises actuelles, en raison de la chute du modèle capitaliste par comparaison à la chute des tours (symbolique). L’auteure a retenu la même méthode que dans son ouvrage [1] précèdent. La première partie analyse la transition au travers des changements de symboles et de représentations (pyramide -> réseau, père -> mère, guerre -> paix. Pour arriver à la conclusion que « La majorité de nos invariants anthropologiques sont revisités et nous invitent à voir en notre époque une formidable RenaiSens ». La deuxième partie étudie l’émergence de la conscience globale, l’humanité étant aujourd’hui reliée « grâce ou à cause de la mondialisation ». La troisième partie met en lumière les nœuds du futur : PIB/BIB, gouvernance globale, optimisme, humanité 3.0. Cette dernière partie promeut également l’intelligence émotionnelle, pour un nouvel être humain plus simplexe[2] grâce à son intuition travaillée.

3. Avis

Un ouvrage ambitieux, qui essaye en 19 chapitres de recouvrir l’entièreté des domaines de la mutation actuelle. Néanmoins ce caractère extensif se traduit parfois par des passages un peu confus, où le lecteur pourra trouver difficile de faire sens entre deux paragraphes. Le choix de proposer une analyse fine des évènements depuis le 11 septembre 2001 en tant que grands mythes et symboles fondateurs est intéressant pour la compréhension. Il s’agit en réalité d’un ouvrage plus porteur d’une volonté de changement, que d’une analyse « hors de » et objective. Fidèle à son utilisation fréquente de la physique quantique comme parabole, Christine MARSAN se présente comme observateur et visionnaire, promotrice de valeurs dans la Transition : reliance, gratuité, don, altruisme, vivre ensemble, paix, commons, fraternité…

On regrettera un manque « d’opérationnalisation » : dans un ouvrage orienté, il aurait été bon de suggérer des pistes d’actions tangibles et réalisables à l’échelle locale. Cependant véritable appel à l’action, « Entrer dans un monde de coopération, une néo-RenaiSens » est un ouvrage très optimiste qui balaye large et fournit un point de vue complet sur l’avenir du monde.

[1] Christine MARSAN, 11 septembre 2001 – Une nouvelle œuvre du diable, Camion Noir, 2012.

[2] P. 226

Yves-Pol CABON

Post author

You must be logged in to post a comment.