L’ÉQUIPE ORGANISATRICE VOUS ACCUEILLE LE 26 MARS !

Yannick Blanc

Ancien élève de l’École normale supérieure de St-Cloud et de l’ENA, Yannick BLANC  a été haut-fonctionnaire au ministère de l’environnement et au ministère de l’intérieur. Préfet de Vaucluse en 2012 et du Val d’Oise en 2015, il est depuis mai 2016 Haut-commissaire à l’engagement civique et président de l’Agence du Service Civique. Il préside la Fonda, le think tank du monde associatif et la Société française de prospective. Il a publié en janvier 2016, « Après le Léviathan – l’État dans la grande transition » à La Fonda éditions.

Eric Hauet

Statisticien-Economiste, diplômé de l’ENSAE et de l’IEP de Paris, Eric HAUET est trésorier de la Société Française de Prospective. Après une douzaine d’années consacrées à la recherche en  démographie et en économie de la santé, qui ont, parfois, impliqué de mobiliser les outils de la prospective, il a intégré à partir de 2004 le ministère en charge de la recherche et de l’enseignement supérieur où il a été notamment chargé de la mise en œuvre de la contractualisation avec les universités. Il a aujourd’hui pour mission de contribuer au développement de l’évaluation économique et sociale des politiques en matière de recherche et d’innovation avec une expertise sur ses méthodes. Il est le délégué français au Comité des Politiques Scientifiques et Technologiques de l’OCDE.

Katrhyn McGloneArchitecte et Geographe Humaine de formation, Kathryn McGlone a plus que 20 ans d’expérience en architecture  à travers plusieurs pays: Le Canada, la Grande Bretagne et la France. Au cours de cette expérience, elle a compris que l’avenir des territoires est beaucoup plus riche que les solutions toutes faites, envisagées par les architectes, ce qui l’a amené à avoir un réel intérêt pour la pensée prospective. Consultante au sein d’APACE (Association Pour l’Art, la Culture & l’Environnement) elle travaille aujourd’hui sur l’élaboration d’un projet de valorisation d’un territoire au Liban. Elle est facilitatrice certifiée en LEGO® SERIOUS PLAY®.

Jacques Theys

Docteur en Mathématiques et en économie, diplômé de Sciences Po, Jacques THEYS est vice-président de la Société Française de Prospective et du Plan Bleu Méditerranéen, Président de l’association Serge Antoine. Il a mené de front enseignement universitaire et carrière dans l’administration étant, notamment, responsable des études économiques puis de la prospective au Ministère de l’environnement, Directeur du Centre de prospective et de veille scientifique du Ministère de l’équipement et directeur scientifique de l’Institut français de l’environnement, enseignant à l’Université Dauphine et à l’EHESS. Membre du comité de rédaction de Futuribles et de plusieurs autres revues, co fondateur de l’association GERMES ,   il a récemment publié « Repenser les villes dans la société post carbone » (avec Eric Vidalenc), « Environnement et climat, d’un demi-siècle à l’autre », « Transition énergétique : le syndrome de l’éléphant blanc » et « Un demi-siècle d’environnement entre science, politique et prospective » (avec R. Barré , V. Piveteau et T. Lavoux) .

François Rousseau

Directeur du Cabinet FR Consultants, François ROUSSEAU réalise et accompagne des chantiers de prospective et d’ingénierie de l’innovation sociale auprès de collectivités territoriales (Conseils Départementaux, Agglomérations, Communautés de Communes,….), d’institutions (CNFPT, DGCS, CNAF,…), de structures de l’économie sociale et solidaire.

Il est membre fondateur et administrateur de la Société Française de Prospective.

Afriat Christine

Docteur en sciences économiques, Christine AFRIAT est spécialiste de la prospective, de l’évolution des métiers et des compétences et auteur de plusieurs ouvrages sur ce sujet. Après avoir été responsable de la prospective sociale et territoriale au Centre d’études et de prospective dirigé par Thierry GAUDIN, elle à rejoint le Commissariat général du Plan pour animer le groupe interministériel « Prospective des métiers et des qualifications ». Elle est aujourd’hui chef de la mission « Analyse des relations sociales » à la DGRH du MEN et du MESR. Elle est membre du réseau Emploi Compétences piloté par France Stratégie. Elle est vice-présidente de la Société Française de Prospective et anime  à présent la commission prospective des organisations.

Emmanuelle Chaplault

Urbaniste, Emmanuelle Chaplault a accompagné pendant 15 ans des porteurs de projets publics dans la conception et la mise en œuvre de stratégies territoriales d’aménagement.

Elle a fondé PLANEA Conseils en 2015 avec l’envie de mettre ses expériences et outils au service des initiatives, projets et solutions de développement et d’innovation territoriale. Depuis Aout 2016, elle a également rejoint l’équipe de proGective – PARIS : cabinet d’études, conseils et recherches en PROSPECTIVE. Elle y accompagne des projets, démarches et exercices de prospective territoriale et d’innovation en faveur de la réalisation de futurs souhaitables, et dans lesquels l’humain occupe une place prépondérante.

Les intervenants

Quelles évolutions du monde de la connaissance ?

Bernard DAVIDBernard DAVID est Conseiller scientifique au Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA), pour les questions de veille stratégique et de prospective. Il est aussi Coordinateur du Réseau des responsables de prospective de la recherche publique (Réseau PROSPER).

Spécialiste des questions d’innovation de pensée, il intervient notamment dans des exercices collectifs de construction de représentations du monde et de ses devenirs possibles, en appui de processus de réflexion stratégique ou de grands chantiers de conduite du changement.

Il a précédemment exercé différentes fonctions comme Conseiller pour la gestion des connaissances de l’Opération FutuRIS, Chargé de mission pour la création de l’Académie des technologies, Conseiller technique pour l’innovation au cabinet du Haut-Commissaire à l’énergie atomique, Chargé de mission pour les applications de la science à l’Académie des sciences, etc. Il a débuté sa carrière comme responsable du développement de procédés et d’outils pour le contrôle non destructif.

www.reseau-prosper.org

Lionel OBADIA

Lionel Obadia, docteur en sociologie, est professeur en anthropologie à l’université de Lyon 2, au Laboratoire de recherche historique Rhône-Alpes (LARHRA). Il est spécialisé en religion, en anthropologie et en sociologie. Il a publié une dizaine de livres, dont La Marchandisation de Dieu, 2013, Anthropologie des religions, 2007, traduit en grec et en portugais, réédité en 2012, La Religion, 2004, traduit en coréen, La Sorcellerie, 2004, Le bouddhisme en Occident, 2007, traduit en italien et d’autres en anglais comme le volume The Economics of Religion édité avec Donald Wood, Emerald, 2011. Il compte plus d’une centaine d’articles dans des revues scientifiques et de chapitres de livres en français, anglais, espagnol, chinois, allemand

 Jean-Eric AUBERT

Docteur en mathématiques appliquées et Diplômé d’études supérieures en sciences économiques, Jean-Eric Aubert a eu une carrière de fonctionnaire international au sein de l’OCDE (1973- 2000) et de la Banque mondiale (2000-2009). Il est, depuis une dizaine d’années, consultant auprès de diverses organisations internationales. Spécialiste des politiques scientifiques et technologiques et des stratégies de développement, il a travaillé comme conseil et évaluateur auprès des gouvernements dans plus de cinquante pays de tout niveau de développement. Il porte une attention particulière aux aspects culturels qui influencent les capacités d’innovation des sociétés, et a publié récemment « Cultures et systèmes d’innovation » (Presses des Mines, 2017), un ouvrage dans lequel il restitue son expérience de terrain. Il est Vice président de la Fondation 2100 et de l’association Prospective 2100. »

Une nouvelle donne éducative ?

Goux-Baudiment Fabienne

Diplômée de sciences politiques et docteur en sociologie, Fabienne GOUX-BAUDIMENT est responsable du centre d’études, de recherche et de conseil en prospective proGective. Prospectiviste de formation et de métier, elle est fortement engagée dans la communauté internationale de la prospective (ancient président de la World Futures Studies Federation (2005-2009) et de la Société Française de Prospective (2013-2016)). Elle s’intéresse plus particulièrement à l’anticipation (deep thinking), l’innovation de rupture, la ‘Grande Transition’ et le désilotage décisionnel. Elle est également professeur associé en Prospective, Capital Immatériel et Entrepreneuriat à l’Institut des Sciences et des Techniques de l’Ingénieur d’Angers (ISTIA, département Innovation). Elle a été nommée personnalité qualifiée de la Section Prospective du Conseil Economique, Social et Environnemental Régional d’Ile-de-France en 2014. Son prochain livre, à paraître en 2017, est consacré à la Grande Transition.

Emmanuel CARLI


Diplômé de l’EPITA en 2002, Major de la spécialisation en Génie Informatique des Systèmes Temps Réel qu’il obtiendra à la mention très bien et les félicitations du jury, Emmanuel Carli débute sa carrière au sein de Thales Communications, où il aura la responsabilité de nombreux projets dans le secteur de la défense. Au cours des
6 années passées au sein de Thales Communications, il sera notamment récompensé par le directeur de la division Land & Joint par un Eureka d’Or pour ses travaux sur la mise en place de méthodes Agile sur des projets complexes.

Emmanuel Carli deviendra par la suite Program Manager délégué à la production du terminal de communication tactique le MIDS-LVT, programme international de Thales Communications mené conjointement avec les Etats-Unis, l’Allemagne, l’Italie, l’Espagne et la France.

Emmanuel Carli rejoint ensuite un éditeur logiciel pour la finance, Sophis Technology, avant d’être coopté en 2008 par le cabinet Taj, où il contribuera tout d’abord au développement de la ligne de service R&D, avant de prendre le poste de directeur en 2012. Au sein de Taj il conseillera les plus grands éditeurs logiciels français et internationaux sur le financement de leur R&D. Il a rejoint Epitech en 2013 en tant que Directeur général.

Jean-François NORDMANN

 Jean-François Nordmann est maître de conférences en philosophie à l’Université de Cergy-Pontoise / ÉSPÉ de l’Académie de Versailles, membre du laboratoire ÉMA « École Mutations Apprentissages » (EA 4507) et ancien directeur de programme au Collège International de Philosophie (Paris). Son travail a pour objet, en philosophie générale, une redescription de l’expérience vécue à partir de ses dimensions affectives constituantes et, en philosophie de l’éducation, une mise en question critique des finalités des projets éducatifs de la modernité (XVIIIe-XXIe s.) et leurs évolutions-mutations actuelles. Il a publié « L’Ecole et la crise des “configurations d’assujettissement” » (Le Télémaque, n° 43, 2013, p. 59-71) et co-dirigé l’ouvrage École et mutation ; reconfigurations, résistances, émergences (De Boeck, Louvain-la-Neuve, 2014). Coordonnées : jean-francois.nordmann@u-cergy.fr ; https://www.u-cergy.fr/fr/_plugins/mypage/mypage/content/jnordmann.html

Gaudin Thierry

Président de Prospective 2100 et de la Fondation 2100, Thierry GAUDIN est également administrateur de la Société Française de Prospective. Ingénieur (école Polytechnique / Corps des Mines) et docteur en Sciences de l’information et de la communication, il est un expert international (OCDE, Commission Européenne, Banque Mondiale) en politique d’innovation d’une part et en prospective d’autre part. A partir d’analyses sur la transformation du système technique et la compréhension de l’interaction technique-société, il considère que la mutation contemporaine doit être comprise comme un véritable changement de civilisation. Ses propositions ont donné lieu à la création de l’association Prospective 2100.

André MALICOT

André MALICOT a exercé pendant vingt-trois ans les fonctions de « Directeur de la formation, des Etudes et de la Recherche » à l’Association ouvrière des Compagnons du Devoir du Tour de France.

Universitaire, il débute sa carrière comme professeur de philosophie. Il s’ouvre, ensuite, à d’autres activités, exerce des fonctions de Conseil professionnel, s’attache aux questions d’orientation et s’intéresse à l’évolution économique des secteurs professionnels.

En 1990, il entre à l’Association ouvrière des Compagnons du Devoir. Il a en charge, comme directeur, l’ensemble des actions de formation initiale par apprentissage, du perfectionnement professionnel par le Tour de France et de la formation continue (plus de 15 000 personnes chaque année en formation). Il a également la responsabilité de la gestion des projets internationaux.

Simultanément, des actions de recherche sur l’évolution des métiers lui sont confiées. C’est ainsi qu’il assure la responsabilité de la rédaction de l’Encyclopédie des métiers, de la mise en place d’Instituts Supérieurs pour les Métiers ainsi que de la démarche d’analyse prospective du « devenir des métiers ».

Depuis la fin de son activité professionnelle, André Malicot continue à être sollicité pour des missions chez les Compagnons du Devoir, pour des interventions dans des formations et des animations dans des secteurs professionnels très variés (grandes entreprises et entreprises artisanales, secteur de la santé et sportifs professionnels…), ainsi que pour des conférences.

Il a également contribué à la rédaction d’ouvrages, tel que « Le plaisir d’apprendre » (éditions Autrement) de Philippe Meirieu et « Comprendre la transmission du travail » (éditions Champ Social) ouvrage dirigé par Richard Wittorski.

Quelles nouvelles formes de transmission et d’apprentissage des connaissances aujourd’hui et demain ?

Gilles DOWEK

Gilles Dowek est chercheur à Inria et au LSV, dans l’équipe Deducteam et professeur attaché à l’ENS Paris-Saclay. Il s’intéresse à la formalisation des mathématiques, aux systèmes de traitement des démonstrations, à la physique du calcul et à la sûreté des systèmes aéronautiques et spatiaux. Il est membre de la CERNA, du Conseil Scientifique de la SIF et du Conseil Scientifique de La Main à la Pâte. Il est l’auteur de plusieurs livres dont en 2017, Le Temps des Algorithmes avec Serge Abiteboul (Le Pommier) et Vivre, aimer, voter en ligne et autres chroniques numériques (Le Pommier).

Association UNIS-CITESAssociation pour l’engagement civique volontaire

Monalisa

Association contre l’isolement des personnes âgées

https://www.monalisa-asso.fr/

Claudine AURIAULT Claudine AURIAULT est présidente du Centre d’Information et de Formation des Services à la Personne (CIFSP), dont le projet « Bouche à Oreilles a été sélectionné par MONALISA, le CGET, le groupe Humanis et la Caisse des Dépôts et Consignations dans le cadre de l’appel à projet « Mobilisés dans les quartiers » pour la lutte contre l’isolement des aînés. Elle apportera son témoignage au cours du Printemps de la Prospective sur la manière dont aujourd’hui l’engagement des séniors et des bénévoles est une démarche apprenante, et comment les modalités de conduite du projet Bouches à Oreilles permet de l’ancrer dans une dynamique d’apprentissage collectif.

 Philipe LEPINARD

Après une carrière de pilote d’hélicoptère militaire où il a participé à la montée en puissance de la simulation pour la formation et la numérisation de l’aviation légère de l’armée de Terre (ALAT), Philippe Lépinard a rejoint l’université de Paris-Est Créteil (UPEC) comme enseignant-chercheur en sciences de gestion, spécialité systèmes d’information. Passionné par la pédagogie et l’écosystème ludique, ses activités de recherche couvrent principalement la ludopédagogie dans l’enseignement supérieur. À ce titre, il fait partie de l’équipe de recherche MACCA (méthodes et approches créatives et critiques de l’apprentissage et de la formation au management) de l’institut de recherche en gestion (IRG EA 2354). À l’interface de la recherche et des enseignements, il a également créé en 2015 un fab lab (le Gamixlab, http://lid.gamixlab.fr/gamixlab/) où étudiants et enseignants travaillent sur l’intégration de modalités ludopédagogiques dans les cursus de formation. Philippe Lépinard est actuellement responsable de la transformation pédagogique et numérique de la faculté de sciences économiques et de gestion de l’UPEC et responsable du collège académie du groupe ADIS (armées, académie, direction générale de l’armement et industrie pour la simulation) ».

Ballan Jean-Jacques

Docteur en sciences économiques, Jean-Jacques BALLAN est fondateur de CENECO et APTIMUM.NET. Il est consultant en stratégie sociale des entreprises et des organisations. Il est auteur de plusieurs ouvrages dans les domaines de l’économie et de la dynamique sociale. Bibliographie : Jean-Jacques Ballan, Jean-Daniel Remon, « Intelligence et Mutation », 2008.

Chantal Barthélémy-Ruiz

Diplômée de philosophie, de journalisme, d’Administration des Entreprises et de Sciences du jeu (sciences de l’éducation), Chantal Barthélémy-Ruiz a été directrice nationale de l’éducation à la Croix Rouge Française, responsable des écoles d’infirmiers, assistants de services sociaux et kinésithérapie ainsi que des centres de formation continue des professionnels de santé.  Après avoir créé dans ce cadre de nombreux outils pédagogiques innovants, elle s’est ensuite spécialisée dans les pédagogies ludiques et les techniques créatives de communication. Elle exerce une activité libérale depuis 1992.

Chargée de l’enseignement du « jeu en situation éducative » dans le cadre du master de Sciences du Jeu de l’université Paris 13, elle a écrit plusieurs ouvrages et publications sur le jeu de formation en entreprise. Elle organise  également des salons et des évènements sur le jeu en entreprise (Salon Ludimat Expo, Nuit du jeu pour l’entreprise…).

Elle propose des stages de formation de formateurs, crée et anime pour l’entreprise jeux et parcours sur mesure utilisables en formation, team building ou réflexion sur le management. Avec l’équipe  associative de Permis de Jouer/Licence to Play, association qu’elle a créée en 1992, elle développe une gamme de jeux génériques sur des thèmes de communication  et de management et organise de nombreuses actions éducatives pour le milieu scolaire, l’insertion et pour le grand public.