Making of d’un Printemps de la Prospective

Une question pour exprimer une problématique et non une thématique, pour ouvrir sur une multiplicité de réponses possibles (intervenants), mais aussi guider les débats de manière pédagogique (faire en sorte que les participants puissent se forger leur propre réponse) ET scientifique (le P² n’est pas une tribune idéologique mais un espace de pensée [aussi] objective [que possible].

Le déroulé

Le matin deux TR, l’une consacrée à COMPRENDRE, l’autre à ANTICIPER ; l’après-midi une TR PROPOSER et des ateliers d’intelligence collective. Donc deux piliers : débats contradictoires et intelligence collective des participants.

L’économie générale de l’opération

Pour une diffusion aussi large que possible, des coûts les plus serrés possibles. D’où la dématérialisation de la communication : site web dédié, réseaux sociaux, plateforme de téléchargement des documents des participants. Un frein volontaire au gaspillage pour une accessibilité plus grande.

Le rituel

Tous les 20 mars, jours fériés ou ouvrables. De préférence dans un lieu différent mais toujours aisément accessible. Une date bloquée annuellement ; un sujet réfléchi l’été précédent, discuté avec les membres à la rentrée et communiqué en fin d’année. Au 31 décembre de l’année précédente, le programme, le lieu et les intervenants sont bouclés.

Post author

You must be logged in to post a comment.