Activités

Commissions

Journées d’études – JET

Journées exploratoires – JEX

Les Journées Exploratoires (JEX) de la SFdP ont pour but de défricher, sur un mode prospectif, un sujet particulier, généralement peu traité par les prospectivistes et les décideurs. Il ne s’agit pas d’écouter des « experts » du thème abordé, mais en premier lieu de croiser les regards pour faire émerger les visions systémiques nécessaires à la compréhension des enjeux de long terme et à l’élaboration de futurs souhaitables. Il s’agit d’articuler réflexion prospective et réflexion opérationnelle, au plus près des préoccupations de tous, des décideurs aux citoyens.

 

Thèmes des journées exploratoires

  • Les Nouveaux outils pour réussir la transition climatique – Retour sur les travaux du GIEC

Cette journée d’information a porté sur une présentation des scénarios du GIEC sur la problématique climat. Des experts et des acteurs de la transition climatique “Impacts et décisions” sont échangé sur les enjeux du développement durable, des conséquences sur les migrations liées au réchauffement de la planète.

Vous pouvez consulter la Note de synthèse sur le rapport spécial du GIEC sur les scénarios +1,5°C et les scénarios sociétaux retenus

  • Les nouveaux modèles économiques : vers une déconnexion Revenu / travail ? – 23 avril 2015

Cette journée a été organisée en lien avec le pôle de compétitivité « Cap Digital » et l’association « ASTREES ».

Tout comme la machine à vapeur a changé le monde du XVIIIème siècle ou l’électricité celui du XIXème siècle, l’évolution technologique va entraîner des évolutions majeures dans le monde du XXIème siècle. L’élément nouveau, c’est qu’il ne s’agit plus d’une seule technologie de rupture, mais d’un faisceau d’innovations dans des domaines aussi porteurs que les Nanotechnologies, Biotechnologies, technologies de l’Information et sciences Cognitives (NBIC) ainsi que la Génomique et la Robotique (GRIN). Chaque spécialité emprunte aux autres.

Toute rupture technologique modifie en profondeur la nature du travail. Or celle qui s’annonce, avec une ampleur que l’on peine aujourd’hui à mesurer, va provoquer un bouleversement tel qu’il est susceptible de remettre en cause la notion même de travail.  Quant à la notion d’emploi, elle se transforme également. On peut être tour à tour – voire simultanément – entrepreneur, salarié, expert, indépendant, étudiant.

Si l’équation « progrès technique = plus d’emplois se révèle erronée au moment où les économistes mettent à douter du retour de la croissance et à questionner la capacité de l’innovation technologique à créer emploi et prospérité, quelle est la capacité de la société à se réformer en protégeant son modèle social ?

 Vous pouvez consulter le dossier des participants et ses actes

  • Les métiers du social du futur – 24 Septembre 2018

Cette journée a été organisée en lien avec trois conseils départementaux de Seine Saint-Denis, Loire Atlantique et l’Isère.

De nombreuses évolutions (institutionnelles, réglementaires, technologiques et techniques, sociétales) impactent aujourd’hui les métiers du social, dont les modes d’intervention ont eux-mêmes évolués au cours des dernières années (place donnée à l’usager, relations aux territoires, etc.).

Dans ce contexte, il existe un véritable enjeu à se projeter à 10 ou 15 ans afin d’opérer positivement les changements nécessaires. Quelle est notre vision de l’évolution des métiers du social notamment dans les domaines de l’insertion et de l’accompagnement ? Comment transformer nos pratiques, organisations de travail, formes d’intervention vers ce futur souhaitable ?

Cette journée permettra d’explorer diverses mutations à l’œuvre : la nécessité de refonder une approche globale de l’inclusion en partenariat avec les différents acteurs des territoires, l’émergence d’une société plus « collaborative » et le bouleversement profond des sociétés provoqué par l’essor des techniques numériques…

Vous pouvez consulter ses actes

  • « Télétravail, une nouvelle manière de travailler ? Télétravail, un nouveau rapport au travail ? Télétravail, un nouvel équilibre de travail ? » 9 mars 2021

La crise sanitaire a bouleversé le monde du travail et risque de l’impacter durablement, plus de la moitié de l’humanité ayant été confinée, et n’ayant pu se rendre sur son lieu de travail au quotidien. Alors que 3 % de la population active avait expérimenté le télétravail avant l’épidémie, c’est aujourd’hui plus de 20 % des salariés qui ont basculé dans ce nouveau mode de travail. Plusieurs millions de salariés continuent à ce jour de travailler depuis leur domicile de manière plus ou moins permanente. Selon les cas, ce télétravail se fait de manière contrainte ou voulue, et avec ou sans encadrement négocié.

Cette journée exploratoire « Télétravail, une nouvelle manière de travailler ? » a pour objectif de tirer les enseignements de cette situation si particulière et d’analyser les impacts que ces pratiques peuvent avoir sur l’avenir du travail.  La crise sanitaire a changé notre regard sur les modalités d’organisation du travail, dans l’espace et dans le temps (lieux et horaires de travail ; temps de transports) et d’insertion dans la vie privée des travailleurs et de leurs familles. Ce bouleversement au quotidien présage-t-il un nouvel avenir pour le télétravail ? Et si oui, à quelles conditions de maîtrise négociée de cette modalité d’organisation, potentiellement intrusive autant que libératrice.

Deux table-rondes ont été organisée. L’une avait comme objet les enjeux organisationnels et managériaux. Et l’autre sur les enjeux juridiques et sociaux ».

Vous pouvez consulter les replays